Comment communiquer pour son restaurant ? Passez maître dans l’art d’être PARTOUT où il faut…

RestaurantAttention : j’ai rédigé cet article après deux semaines de diète rédactionnelle pour motif de vacances donc j’avoue m’être un peu lâchée sur le style… Un peu comme un drogué qui retrouve sa cam, quoi.

Vous comme moi, vous le savez : il est aujourd’hui très facile d’ouvrir un restaurant (à condition, bien entendu, d’avoir les finances nécessaires). A en croire les tendances, nous sommes de plus en plus nombreux à nous réveiller le matin avec cette folle envie de tout plaquer pour… « ah tiens, et si j’allais vendre des tortillas bio dans un camion sur le bord de la route, moi ? ». Cette épidémie d’envies-de-tout-plaquer a vu fleurir camions, roulottes ou encore chariots culinaires plus ou moins ambulants un peu partout en villes et ailleurs.

Camion culinaire

Mais, si cette tendance au développement de points de restauration éphémères est grandissante, elle a aussi son revers de la médaille : il n’y a pas de place pour tout le monde ! Nos estomacs ne sont pas dix fois plus gros qu’il y a 20 ans, cette époque révolue où manger hors de chez soi se limitait encore à une salle dans un restaurant. Et qu’est-ce qui se passe dans ces cas-là ? Souvenez-vous vos cours d’économie, quand la prof un peu bizarre vous rabâchait avec passion les théories de la loi de l’offre et de la demande… « Quand un marché fonctionne bien, la concurrence fleurit un peu partout, et le marché est plus ou moins rapidement saturé ». 

Imaginez-vous : vous vous levez demain matin atteint de cette fameuse envie-de-tout-plaquer et vous vous dites, dans un éclair d’audace et de folie que, finalement, vous allez le réaliser ce rêve qui vous tient à cœur depuis des années : « Je vais ouvrir mon restaurant / ma roulotte à pâtes fraîches / mon chariot à galettes-saucisses / ma baraque à frites / (mettez ici l’objet de votre rêve) ! ». Et vous vous lancez.

STOP !!!! 

Permettez-moi une intervention (quelque peu rabat-joie, dans cette période de début de projet où vous êtes gorgée d’une telle énergie que vous seriez prêt à tuer le premier qui osera se mettre en travers de votre chemin. Tant pis, je prends le risque…).

Avez-vous pensé à la façon dont vous allez vous y prendre pour vous sortir du lot, vous différencier de vos concurrents, attirer le client à vous, vous faire connaître ?

Avez-vous pensé à la façon dont vous allez communiquer ? BINGO ! La communication, nous y voilà !

Oser se poser ces questions dès le début du projet, c’est déjà se mettre dans une posture de gagnant.

Alors, allons-y, venez avec moi et, bras-dessus, bras-dessous, faisons de vous des pros de la communication !

Les restaurateurs qui réussissent sont ceux qui prennent leur communication en mains

Je distingue quatre catégories principales dans la communication : la communication print, la communication digitale / numérique, la relation médias et la communication « buzz ».

La communication print

Commençons par la communication print. Il s’agit de tous les supports papiers possibles et (in)imaginables, depuis la simple carte de visite, jusqu’à vos menus ou aux publicités sur la devanture de votre restaurant (ou sur la carrosserie pour ceux qui ont opté pour la solution « ambulante »), en passant par les invitations si vous organisez des événements…

Votre seule limite, c’est votre imagination (et un peu votre porte monnaie aussi…).

La carte de fidélité

Si vous pouvez vous passer d’une carte de visite (quoique…), ne faites pas l’impasse sur la carte de fidélité. Récompenser vos clients pour leur attachement à votre restaurant est désormais une chose qu’ils pensent leur être due. Et ils y prennent goût ! – 20 % sur l’addition, un apéritif ou un dessert offert au dixième passage… quelle que soit la formule, vous allez augmenter votre notoriété tout en gâtant vos fidèles clients et ça c’est bon pour vous !

Les questions à vous poser :
– Comment la carte de fidélité peut s’intégrer dans ma stratégie de communication ?
– Quelles récompenses de fidélité puis je proposer à mes clients ?

Le petit conseil en +…
Nous avons aujourd’hui tellement de cartes de visite et de fidélité que nos portes monnaie menacent dangereusement d’exploser ! Pourquoi ne pas combiner carte de visite (au recto) et carte de fidélité (au verso) ?

Les flyers

Les objectifs du flyer sont de mettre en avant un événement, une entreprise ou ses produits et services. Dans le cadre d’un restaurant, le flyer est régulièrement utilisé pour relayer un événement. Qu’il s’agisse d’une soirée à thème ou d’un brunch, le papier reste un outil de communication privilégié pour communiquer.

Cependant, si vous souhaitez intégrer le flyer dans votre stratégie de communication, je dois vous mettre en garde pour vous éviter de dépenser temps, argent et énergie inutilement. L’efficacité du flyer est en perte de vitesse et les nouvelles attentes sociétales vis à vis de l’environnement n’y sont pas pour rien : nous voulons moins de papier, moins de publicité, plus d’arbres et plus de forêts en Amazonie ! 

Il y a deux stratégies possibles à mettre en place avec le flyer : 
la stratégie de masse (plus communément appelée la-stratégie-de-« bombardage »-de-boîtes-aux-lettres). Si vous optez pour cette stratégie, vous devrez disposer d’un budget plus conséquent afin de pouvoir imprimer les flyers en un nombre d’exemplaires très important. Définissez au préalable la zone géographique précise dans laquelle vous souhaitez distribuer les flyers, cela vous évitera un gaspillage inutile… ou un manque ! Ensuite, armez vous de courage pour aller déposer ces 5000 flyers à la force de vos deux petits bras. Et hop, l’affaire est dans le sac.

la stratégie de concentration (également nommée la stratégie de je-dépose-tout-dans-les-commerces-et-le-gens-se-servent). Cette deuxième option est plus adaptée aux petits budgets. Elle consiste à déposer quelques flyers dans des endroits stratégiques (généralement les commerces) et laisser aux gens la possibilité de se servir eux mêmes.

N’oubliez pas que l’efficacité de la campagne de flyers est évidemment étroitement liée à la qualité du support. N’hésitez donc pas à faire appel à un professionnel pour la conception du flyer, vous mettrez ainsi toutes les chances de votre côté.

La relation médias

Parmi les quatre communications que je vous présente dans cet article, la communication médias est la plus efficace. Mais c’est également la plus onéreuse. Et oui, l’efficacité se paye (et cher, généralement…) ! 

La presse

Journaux, magasines, magasines spécialisés… Il existe une multitude de médias presse à vocation plus ou moins locale.
Qu’importe le type de support que vous allez utiliser, retenez que vous pouvez communiquer de deux manières dans la presse :
communication de notoriété : vous imposez votre présence régulièrement en payant un encart publicitaire qui va mettre en avant votre restaurant, sans événement particulier. Il s’agit de dire « nous sommes là, nous existons, et si vous pouviez penser à nous en premier quand vous avez envie d’aller au restaurant, ça serait super ! ».

communication ponctuelle et ciblée : cette fois ci, il s’agit de mettre en avant un sujet précis. Typiquement, vous organisez une soirée paella et vous payez un encart publicitaire dans le journal local pour communiquer sur cet événement.

La communication digitale / numérique

Vous n’avez pas pu passer à côté : le numérique est partout ! Appareils photos numériques, tablettes numériques, objets connectés… ont envahi nos quotidiens ! Et avec eux, de nouvelles opportunités.
La communication a d’ailleurs eu sa part du gâteau en voyant fleurir de nouveaux outils.

Le site Internet

Le saviez-vous ? 8 personnes sur 10 vont sur Internet pour trouver un restaurant. Pourtant, seulement 20 % des restaurateurs ont un site Internet !
L’objectif du site Internet est de donner une image claire et positive de votre restaurant. Et s’il est vrai qu’un site qui multiplie des fonctionnalités peut rapidement devenir inabordable financièrement, je vous rassure, pas besoin de faire un site très compliqué.
Trois ou quatre onglets suffisent pour avoir une base minimum : accueil, carte / tarifs, éventuellement quelques photos, coordonnés et accès.
Et le tour est joué.

Les réseaux sociaux

Si vous vous baladez régulièrement sur le blog, vous le savez, je suis une fan incontestée des réseaux sociaux pour les professionnels !
Les avantages qu’ils peuvent vous apporter sont nombreux, aussi bien en termes de visibilité et référencement Web, que de publicité pour promouvoir votre restaurant et vos événements. Les réseaux sociaux ont également l’avantage d’être gratuits (pour le moment en tout cas) pour les professionnels.
Seul petit bémol, la visibilité des publications des pages dans le fil d’actualité des fans est en diminution constante…

Mon conseil :
– créez une page Facebook au nom de votre restaurant, publiez régulièrement, développez votre communauté (éventuellement, mettez en place une campagne de publicité payante si vous en avez les moyens pour créer une base de communauté au démarrage de la page).
– créez un profil Google + pour booster votre référencement.
– créez un compte Twitter pour relayer vos événements. Twitter est un outil qui favorise la circulation rapide des informations, il sera idéal pour mettre en avant vos soirées à thème !

La communication « buzz »

Cette dernière forme de communication est celle où les créatifs vont pouvoir se lâcher ! Brainstorming, organisez ! Méninges, faites chauffer ! Idées en tout genre, faites émerger !

Il s’agit là de mettre en place des actions de communication pour susciter l’intérêt, réveiller la curiosité, attirer l’attention.

Quelques exemples :
– dégustation gratuite de vos plats en version miniature dans les rues.
– organisation de soirées à thème.
– organisation de brunchs.
– organisation de cours de cuisine.
– …

Faites vous « plez », lâchez vous ! Mais veillez à ce que vos actions soient toujours dans la lignée des valeurs que vous souhaitez véhiculer.

Nous avons vu dans cet article de nombreux outils de communication. Tous ne sont peut être pas adaptés à vos propres objectifs. Vous devez dans un premier temps définir vos objectifs et déterminer le budget dont vous disposez.

Et n’oubliez pas que la meilleure communication reste la recommandation ! Des clients heureux font des restaurants qui durent ! Sur ce, bon vent et à très vite sur le blog 😉 !

Marion CHAULOUX 

Plus sur l'auteur

Retrouvez-moi également sur les réseaux sociaux ! 

Facebook

images

google plus logo responsive

 Et découvrez mon site Internet ici : www.dynamo-neocom.fr

Capture

Publicités

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s