COMMUNITY MANAGEMENT #2 – 24 heures dans la peau d’un Community Manager

Black coffee in a white cup on a table with a computer.« Je suis Community Manager ». En 2016, presque tout le monde a déjà entendu quelqu’un dire ça dans son entourage. Même si, souvent, on ne sait pas très bien ce que ça veut dire, ou juste que ça a un lien avec les réseaux sociaux…  

Parce que ce métier est nouveau, méconnu, suscite la curiosité, et aussi parce qu’on me demande souvent “Mais en fait, tu fais quoi, EXACTEMENT ?”, j’ai eu l’idée de vous embarquer avec moi dans une journée type. Il est 6h30, hop hop hop, debout ! Le monde t’attend ! #réveil 

Mais avant, petit rappel…

Un Community Manager, c’est quoi, au juste ?

Définition de tes amis : Un Community Manager, c’est un gros geek qui passe son temps sur Facebook à regarder des vidéos de chats.

Définition de ta mère : Un Community Manager, c’est quelqu’un qui travaille sur Facebook pour les entreprises  (on s’en rapproche, y’a de l’idée, mais c’est encore un peu vague…). 

Définition de ton client : Une publication Facebook à faire ? Une affiche ? Un flyer ? Un café ? Mon Community Manager va faire ça ! 

Définition de ton stagiaire dans son rapport de stage : Un Community Manager est un collaborateur clé de l’entreprise. Affecté au département marketing, son rôle est la production de posts à partir d’assets pour générer des leads.  

Définition de ton chat : #miaou. 

Ma définition : Un Community Manager est THE traducteur du langage entreprise en langage client sur les réseaux sociaux. Le but ? Créer du lien entre l’entreprise et sa cible. 

Allez viens, on va bosser !

6h20. Lundi matin. Tu dors encore à moitié et, près de toi, ton portable vibre déjà (oui, on sait, c’est pas bien, pour le cancer et tout et tout…). Les plus matinaux des twittos font déjà leur veille ! Ils aiment, partagent, tweets et retweets tes publications de la veille. Et toi, bien au chaud dans ton lit, tu sais tout ! A chaque fois ! Je vous vois venir : « On pourrait pas désactiver les notifications, au moins la nuit ? ». Et non malheureux ! Et si un commentaire négatif part en bad buzz pendant que toi, dans ton lit , tu rêves tranquillement : tu fais comment ? Donc tu te réveilles, tu serres les dents et tu lis les notifications. Là. Rigueur. 

6h45. Premier café bu (le café est une institution chez les Community Managers, un peu comme une drogue, tu vois, ou une marque de reconnaissance…). Déjà plusieurs notifications manquées le temps de prendre ta douche… Rien de grave, c’est @DudulDu56 qui a retweeté ta publication d’hier sur la recette des flans aux œufs pour ton client restaurateur. (D’ailleurs, penses bien à faire la veille du restaurant à midi aujourd’hui ! Ne te fais pas avoir cette fois, pas comme la semaine dernière où tu la faisais à 10h00 et tu avais la dalle toute la matinée après avoir vu des desserts hyper appétissants…). 

6h58. Petit-déjeuner. C’est l’heure de faire ta veille sur Twitter, entre deux tartines. C’est quoi, faire sa veille ? Et bien c’est aller voir ce qu’il se passe en ce moment dans le monde, sur les sujets qui t’intéressent, et tu les trouves grâce aux fameux #hashtags ! Histoire de te tenir informé des nouveautés, quoi. 

7h30. Te voilà prêt à partir. En voiture Simone ! Préchauffage du moteur de Titine, bouclage de la ceinture de sécurité, emboîtage du smartphone sur sa base près du volant, dernière vérification des notifications, et go ! 

8h02. Arrivée au bureau. Vérification des mails. Classement des informations envoyées par les clients dans le document qui te sers de fil rouge pour savoir ce que tu vas dire aujourd’hui, demain, après-demain… pour chacun de tes clients (parce qu’à un moment donné, la mémoire, ça sature…).

8h15. Début de la veille sur Twitter pour tes clients. Sur chaque compte : vérification des notifications et participation aux discussions intéressantes. Par exemple : pour ton client restaurateur (ah, non, on a dit que tu le faisais à midi celui-là…). Par exemple : pour ton client vendeur de tapis, on va faire un petit tour sur les hasthags pertinents, et ça va ressembler à quelque chose comme ça : #tapis #décoration #maison #cocooning #moumoute #ToutDoux Voilà 🙂

8h45. Première distraction de la journée à l’ouverture de Facebook ! Agression de vidéos de chats + photos de ta mère avec ta sœur à leur séance de shopping d’hier (elles sont sorties sans moiiii ??) + vidéo de Bernard Tapie qui fait le buzz (tiens le revoilà lui ? Allez je regarde vite fait…) + lecture de la petite citation inspirante du jour (je la partage, elle est vraiment pas mal trouvée celle là…) + compilation de chutes de poney et premiers rires de la journée (les premiers d’une longue série, généralement… prépares ton gosier !). Au bureau, on a même établi un classement des sites les plus WTF :

  1. MinuteBuzz
  2. Topito
  3. Demotivateur

8h55. Tu te rends compte qu’il faut que tu t’actives un peu : ton premier rendez-vous arrive dans deux heures et il faut faire toutes les publications avant. Une vingtaine de publications à faire sur Facebook. Une vingtaine sur Twitter. Et pareil sur Google +. 60 publications en deux heures ? On est laaaarge ! #OuPas 

9h16. Café n°2 #caféine #SansSucre #touillette 

10h24. Ton collègue te demande si #slip ça passe pour ce client vendeur de vêtements qui fait une super promo sur les sous-vêtements pour hommes. 

10h32. Facebook beug. Ça tourne, ça tourne, ça tourne. Mais ça beug, b***** ! « Faut vraiment qu’on fasse quelque chose pour la connexion Internet, là ! » 

10h56. Alerte orthographe. “Allo maman ? On écrit “ils se sont demandés” ou “ils se sont demandé” ? 

11h04. Ça sonne à la porte. Tu prends le petit dossier que tu as pris soin d’imprimer tout à l’heure et tu rejoins ton client. C’est l’heure du brief ! Qui est-il ? Que fait-il ? Où est il ? Qui sont ses clients ? Quelles sont ses attentes ? A-t-il déjà des réseaux sociaux ?

12h35. 103ème relecture du devis : tout est ok. « Attends, je relis une 104ème fois pour être sûre, j’ai un petit doute… ». Cliquer sur envoyer, devis parti. Ok.

12h41. A taaaable ! Petit croisement de regard furtif avec ton collègue. « Pizza ? » (avec une petite variante : « Kebab ? »). « Yep, de toute façon, je vais courir ce soir… ». 

13h22. Retour au bureau (avec un bout d’oignon – ognon ? oignon ? ognon ? – entre les dents, mais personne ne te le dira et tout le monde riera. Amen). 

13h35. Mail à ton client ostéopathe : “Vos réseaux sociaux sont en bonne santé”. Bien trouvée celle là ! Petite minute fierté au bureau. 

13h38. Café n°3. Le café de la digestion.

13h43. Pop ! Message Facebook de Bertrand (ça marche aussi avec Annie, Alexandre, Mario ou Gudul). “Encore sur Facebook ? Tu bosses pas aujourd’hui ?”. Haha. Haha. Haha. 

14h10. Nouveau commentaire sur la publication de ton client restaurateur : « Oué vasy, jsui vennu hier yavè plu de pizzza gétai dégoutè dla vie 😥 😥 Mai g kan mème tro kiffé la salade nissoise ❤ ❤ » Ta réponse : « Bonjour @gégédu29 ! Nous sommes ravis que notre salade niçoise vous ait plue et nous serons heureux de vous accueillir à nouveau 🙂 Bonne journée ! »

14h48. Tu décides de tenter le #miam sur Instagram pour voir ce que ça donne… Et, ola ! « @Lucile16 @BobyTanguy @TaniaTrez @Babababababibel @Poukados et 218 autres personnes ont aimé votre photo ». What ? Tu viens de trouver THE hashtag, celui que tout le monde suit, sois fier de toi 🙂

15h10. Concentration. Un petit café aiderait peut-être ? Ouais, allez… Café !

16h11. Ça bouge du côté de Twitter… Tu te fais harceler de notifications, il est en train de se passer un truc ! « François Hollande vient de retweeter ton tweet ! « Oh, les gars, LES GARS !! François Hollande vient de… Ah, non, c’est un fake… » #AscenseurEmotionnel 

16h44. Tu tentes désespérément de trouver une image fun, de qualité, libre de droit, moderne, au format paysage pour illustrer ta publication sur l’élevage du saumon en Norvège, mais tu ne trouves rien ! SOS graphiste ! Elle va te faire ça en moins de deux !

17h04. On pose tout : brainstorming géant ! Tu fais le point hebdomadaire avec tes collègues sur les comptes de chacun de vos clients.

  • « On a gagné 40 fans sur Facebook ce mois-ci, va falloir qu’on fasse un peu de publicité Facebook pour booster tout ça ».
  • « Ok, Gégé, tu t’en occupes ? ».
  • « Pas de soucis, j’suis le roi de la campagne de pub ! Un encart à créer ? Un coût par clic à optimiser ? Une page à booster ? Faites appel à Gégé ! ».
  • « Bon Gégé, concentration stp ! #TuNousGavesLà »
  • « #UnPeuDHumour ! »
  • « J’avais aussi pensé à prendre de l’avance sur les rapports mensuels car la semaine prochaine on va être un peu short. Vous en pensez quoi ? »?
  • « Au fait, en parlant de short, le #slip fonctionne vachement bien ! »

18h08. Fin de chantier, on range tout, c’est l’heure de rentrer chez toi. Tu vérifies une dernière fois les notifications, fais un peu de tri dans les pages ouvertes et let’s go.

20h45. @MarieGrizaille vous a envoyé un message privé sur Facebook. « Bonjour, j’ai vu une super guirlande dans votre magasin ! Serait-il possible de l’envoyer par colis ? ».

21h14. @MarieGrizaille vous a envoyé un message privé sur Facebook. « J’ai vu que vous avez lu le message… Vous auriez au moins pu répondre… ». « Bonsoir Marie. Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à nos produits. Je me renseigne et je reviens vers vous très vite. Bonne soirée 🙂 ».

21h20. Mail envoyé au client pour connaître le coût de l’envoi de la guirlande.

22h54. Tu vas te coucher, après t’être assuré que ton téléphone soit bien en train de charger… sur l’oreiller d’à côté ! 

 


Marion CHAULOUX , 
Dirigeante de Dynamo Néocom.
www.dynamo-neocom.fr Logo Facebook Logo TwitterLogo Linkedin
Publicités

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s