Comment créer le buzz et la viralité ?

Quand on parle de viralité, de buzz, on pense tout de suite aux réseaux sociaux (nous en tout cas). En tant qu’internaute, vous êtes forcément tombé sur des publications avec des titres accrocheurs et vous vous êtes empressés de cliquer dessus (allez, avouez, vous aussi vous êtes tombé dans le panneau 😉) ! C’est comme un virus, d’où le terme de “viralité” ! Rien de plus facile de nos jours que de faire tourner une info dans le monde entier en un seul clic ! Les réseaux sociaux, c’est idéal pour ça ! 

Qu’est-ce que le marketing viral ?

Pour faire court, le marketing viral consiste à ce que ce soient les destinataires de l’offre ou du message qui assurent l’essentiel de sa diffusion finale en le recommandant à des proches ou collègues. Pour que ça fonctionne, il faut comprendre pourquoi les gens partagent, comprendre leurs émotions au moment où ils décident de partager. La colère, l’indignation, la surprise, l’amusement, la tristesse, la fierté, etc. Il faut, en moyenne, moins de 3h  pour qu’une information sortie par un média soit reprise sur le site internet d’un concurrent !  

Tout ça c’est bien, mais ça sert à quoi ? Ce type de marketing a plusieurs objectifs :

  • Faire parler de soi, se rendre visible
  • Faire réagir les internautes, sa communauté
  • Être proche de ses fans, les fidéliser
  • Acquérir de nouveaux fans, développer sa communauté

 

Pourquoi ça marche et auprès de qui ?

Il faut savoir qu’il y a plusieurs types de partages :

* le one-to-one : vous partagez une information à une personne ou un groupe en particulier.

* le one-to-many : vous partagez l’information directement sur votre mur Facebook par exemple, de manière à ce que tous vos amis la voient.

Il s’avère que la tendance est au partage en one-to-one plutôt que one-to-many. Les principales raisons de partager avec nos connaissances (one-to-one) sont :

  • Informer les autres
  • Faire rire, provoquer une émotion chez l’autre
  • Montrer qu’on est dans l’exclusivité, qu’on est le premier à partager
  • C’est dans l’actualité
  • Aider la ou les personnes avec qui on partage l’info
  • C’est étonnant
  • Montrer qu’on est content ou au contraire, qu’on est insatisfait
  • Se donner une bonne image
  • Sensibiliser

Vous l’aurez compris : les contenus créent un lien ! Le partage permet de conserver ce lien, de garder contact. Si on voit une info, hop, en un clic on l’a partagé avec la personne à laquelle on a pensé en voyant le contenu ! Les contenus que nous partageons publiquement nous définissent, ils montrent comment on pense, certaines convictions, pensées, etc. Votre profil Facebook en dit long sur vous si vous êtes un “partageur d’infos” !

Jonah Berger, spécialiste du sujet, met en évidence 6 leviers de la viralité des contenus dans son livre “Contagious : why things catch on” :

STEPPS

Comment créer le buzz et la viralité ?

Le fondement du buzz ? Les réseaux sociaux ! En tout cas, ils ont un rôle majeur ! Pour que votre contenu soit viral, il faut être partagé en masse sur les réseaux sociaux ! Il faut donner envie aux autres de le partager ! Les contenus qui sont le plus partagés entre internautes sont ceux qui divertissent, qui font rire, ceux qui ont une valeur forte et tout ce qui concerne l’actualité ! Prenez des notes ! 😉 Avec votre contenu au top, vous devez offrir aux internautes une expérience unique, quelque chose d’exclusif ou alors des cadeaux avec les jeux concours par exemple ! Libre à vous de choisir vers quel type de contenu vous allez vous pencher pour faire vibrer votre communauté ! 😀

Pour créer le buzz et la viralité, il y a quatre grandes étapes :

  1. La phase de #teasing qui consiste à piquer l’attention des internautes
  2. La phase de #reveal qui est le dévoilement du contenu, caché lors de la première phase.
  3. Phase de #seeding où il s’agit de placer le contenu viral sur différentes plateformes et réseaux
  4. “Time to market” qui représente le temps et le bon moment de diffusion du contenu

Ne vous découragez pas ! Le taux de partage peut baisser rapidement après une première publication. Il faut tout simplement le republier pendant plusieurs semaines. Facile, non ? 😉

Attention à ne pas négliger les influenceurs, ces personnes qui ont un impact sur les autres. Leur influence augmente le nombre de partages : et hop, c’est viral ! Sur Facebook, certaines pages connaissent un réel succès et pour cause : ils sont au top ! Buzzfeed, MinuteBuzz, Brut, Konbini. De mon expérience d’internaute lambda, je les voyais au départ comme des petites pages de divertissement et aujourd’hui, ils interviewent des célébrités ! Dingue, non ? Moi je trouve ça dingue ! C’est là qu’on voit et qu’on ressent l’importance des Réseaux Sociaux dans notre société !

 

Créer le buzz, c’est aussi une question de stratégie. Prenons exemple sur les vidéos, qui marchent très bien en termes de viralité. Réussir une vidéo et la rendre virale, c’est une question de stratégie ! Notez que sa durée de vie est assez limitée ! Il ne faut pas la publier à la va-vite, vous devez préparer sa publication ! Il faut penser au jour de la publication, à la longueur de la vidéo, son thème mais aussi le titre et sa description ! Notez aussi qu’aujourd’hui, il y a plus de vidéos vues sur Facebook que sur Youtube ! L’internaute passe des heures par jour à faire défiler son fil d’actualités et tombe sur des dizaines et des dizaines de vidéos ! Vous avez aussi sûrement remarqué ces pages qui mettent des sous-titres à leurs vidéos (même si c’est en français) ce qui permet à l’internaute feignant de ne pas forcément cliquer dessus et de regarder sans le son ! Parfait !

Pour résumer rapidement, voici quelques astuces pour du contenu viral :

  • Avoir un titre accrocheur
  • Avoir un grand visuel (c’est encore mieux avec des personnes)
  • Utiliser l’émotion (la crainte et le rire sont les plus populaires)
  • Les infographies, quiz et listes sont les contenus les plus partagés
  • Les internautes partagent plus le mardi que les autres jours (allez savoir pourquoi…)
  • Un article signé a beaucoup plus d’influence

Quel que soit le contenu, attention à ne pas tomber dans le Bad Buzz ! Vous savez, ce phénomène négatif de bouche à oreille ! On parle de Bad Buzz quand votre action marketing n’est pas tellement appréciée des internautes ou alors détournée. Votre contenu est alors rédigé maladroitement ou alors votre ciblage a mal été défini. Soyez vigilant car ce genre de publicité peut porter méchamment préjudice à votre entreprise ! Pour faire face au bad buzz, il est important de bien connaître vos cibles, de créer une ligne éditoriale pour chaque réseau social que vous utilisez pour ne pas perdre le fil ! Vous devez penser à tout et notamment, comment faire face au bad buzz si jamais ça vous arrive !

Pour conclure, gardez en tête qu’il faut toujours être à l’écoute de ses followers, des tendances et évolutions des réseaux sociaux ! Ça change tout le temps, c’est un peu dur à suivre parfois mais faut s’accrocher ! Ça vaut le coup ! 😀

Manon SAINTOT et Julie MARTEL, Animatrices de communautés chez Dynamo Néocom

Publicités

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s