Se souviendra-t-on de vous ?

Que faites-vous qui vous différencie des autres ? A quoi les gens vous associent ? Se souviendra-t-on de vous demain ? Dans 1 an ? Dans 10 ans ?

Faire le même métier que vos concurrents, ok. Faire la même chose que vos concurrents, non. Vous cherchez de nouveaux marchés ? Vous voulez vous développer ? Trouver de nouveaux clients ? Démarquez-vous ! 

Un peu d’art ! 

A l’occasion des Journées du Patrimoine il y a quelques jours, je suis allée visiter une exposition dans une galerie d’art à Vannes. Au rez-de-chaussée, une exposition temporaire magnifique, mêlant la peinture et la photographie ancienne. Je l’ai adorée ! Mais je ne m’en souviens plus… A l’étage, une exposition permanente d’art contemporain, des lignes blanches sur des toiles bleues, des points bleus sur des toiles blanches… Rien que ne m’émeuve. Mais je m’en souviens parfaitement !

Que s’est-il passé ? Comment se fait-il que je ne me souvienne pas de ce que j’ai adoré et que ce qui ne m’a pas plu me marque à ce point ?

« Ce qui ne m’a pas plu », c’est peu dire ! Ça n’est pas exactement ça… J’ai même été un peu dérangée, voire presque énervée par cet artiste. « Mais moi aussi je peux peindre et exposer si c’est ça ! », « Ça n’a ni queue ni tête », « Et ça s’appelle de l’art, ça ? ». Mes parents, qui étaient avec moi pendant cette petite virée dominicale, étaient du même avis. C’est le cas également du Monsieur que l’on a croisé en sortant. Je me suis demandé « Mais comment on peut exposer cet artiste qui semble déranger tout le monde ? ».

Quelques jours sont passés, et me voilà à parler de cette expérience avec un ami. « Et tu te rends compte, vendre ça 30 000 euros ! Nanana ! ». 

Le lendemain, idem avec une copine. « C’est quand même incroyable de se décréter artiste pour un point sur une toile, non ? ».

Et puis la prise de conscience. Et si finalement, cet artiste n’avait pas justement tout gagné ? Et si, parce que je parle de lui partout, il n’était pas finalement cet artiste que je refusais jusqu’alors de voir en lui ? Après tout, l’art n’est-il pas ce moyen de générer des émotions, de faire réagir, de bousculer les sens ? En allant encore plus loin, cet artiste n’avait-il pas justement recherché ce genre d’émotions chez son public ? C’est ce qui fait qu’aujourd’hui encore, je me souviens de ces toiles, de ce moment passé dans cette galerie, entre l’incompréhension et le rejet.

Voilà pourquoi ça m’a marquée. Ça m’a fait réfléchir.

libérez votre art ! 

A notre niveau aussi, nous pouvons marquer les gens, dans notre vie privée comme dans notre vie professionnelle.

« Professionnels, avez-vous une idée de la manière dont vous pourriez marquer les gens ? »  

Générez des émotions, les émotions impriment. Pas besoin d’en faire des tonnes, ni de mentir sur qui vous êtes. Simplement, n’ayez pas peur d’oser ! L’audace créé de belles idées, des réactions, de l’originalité. Sortez des sentiers battus, pensez autrement, voyez plus large, évadez-vous du cadre. Pas besoin non plus de choquer, d’aller trop loin. Faire réfléchir, déjà, c’est bien.

Alors, qu’allez-vous faire pour qu’on se souvienne de vous ?

Marion CHAULOUX, Gérante de Dynamo Néocom 

Publicités

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s