Entrepreneurs, comment éviter le burn-out ? 4 conseils pour garder le cap

Burn-outLe « pétage » de câble royal de Solène au bureau, la crise de nerf de Francis l’année dernière, la démarche nonchalante de Gilles dans les couloirs… Vous vous souvenez ? Derrière ces comportements quotidiens de votre entourage se cache peut être plus qu’une simple attitude passagère. Et si le burn-out les avait emporté sur son passage ? 

Stress intense, suractivité, ras-le-bol… autant de mots associés au burn-out. Mais savez-vous vraiment de quoi il s’agit ? Savez-vous qui sont les victimes de ce « mal du siècle » ?

Les personnes les plus touchées seraient celles qui s’investissent beaucoup dans l’entreprise, qui s’adaptent à toutes les situations de travail qu’on leur impose, qui mettent du cœur à l’ouvrage. Ces acharnés du sur-investissement sont les premières victimes de ce mal qui frappe comme un fléau.

On parle souvent du burn-out des salariés, rarement de celui des entrepreneurs. Pourtant, ces derniers aussi sont sujets à ce syndrome d’épuisement professionnel qui peut mener à la dépression. 10 à 20 % des chefs d’entreprise, artisans et commerçants présenteraient même des signes pré burn-out ! Un chiffre effrayant qui prouve une fois de plus que craquer au travail est désormais un mal de plus en plus courant. 

Quelles sont les causes de ces troubles physiques et psychologiques ? Comment repérer les signes précurseurs du burn-out ? Comment éviter de tomber dans cette spirale de l’angoisse ? Quand les chefs d’entreprise broient du noir… Allons faire un tour du côté obscur de la force ! (lancement à la Emmanuel Chain, Capital).  Lire la suite